ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest : premier tour du monde en course, en solitaire, à bord d’un Ultim 32/23 !

LE DÉFI LE PLUS EXTRÊME JAMAIS RÉALISÉ EN COURSE : UN TOUR DU MONDE EN SOLITAIRE, EN ULTIM 32/23 !

Une course exigeante

ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest

Ils seront potentiellement sept « Géants des mers » à s’élancer de Brest, avec à leur bord un skipper solitaire, qui tentera de boucler un tour du monde d’Ouest en Est, par les 3 caps (Bonne-Espérance, Leewin et Horn). Un défi humain et technologique porté par les marins de la Classe Ultim 32/23 accompagnés de leurs armateurs et partenaires.

Certains d’entre eux ont déjà effectué le parcours en multicoque et en solitaire : Francis Joyon, Dame Ellen MacArthur, Thomas Coville, François Gabart ; notamment dans le cadre de campagnes de record du tour du monde à la voile en solitaire, mais jamais aucun ne l’a fait en course !

Seuls, sur leurs multicoques géants, pendant 40 à 50 jours, les skippers seront soumis à des variations extrêmes de conditions météorologiques et devront composer avec le vent, les vagues, la houle et les glaces. Les systèmes anticycloniques, peu ventés ainsi que les dépressions, le plus souvent à l’origine de vents forts, rythmeront la vie des marins à bord et influenceront les stratégies de trajectoire adoptées.

La course partira donc de Brest à la fin de l’année 2023. La date exacte n’est pas encore fixée mais sera dévoilée bientôt. Les bateaux devraient revenir à la pointe de la Bretagne au bout d’une quarantaine de jours si on se réfère au record actuel établi par François Gabart en 2017 (42 jours 16 heures). La météo risque d’être compliquée. Il faudra traverser à l’aller comme au retour le Golfe de Gascogne sous la menace des dures dépressions hivernales de l’Atlantique Nord. Ensuite les calmes du Pot au Noir et les pièges de l’anticyclone de St Hélène serviront de « juges de paix » avant de plonger dans l’enfer des Quarantièmes Rugissants voire des Cinquantièmes Hurlants jusqu’au Cap Horn. Comme toujours dans les tours du monde, la remontée vers le nord et les aléas de la météo le long des côtes sud-américaines pourraient redistribuer les cartes jusqu’au retour dans l’hémisphère Nord et l’arrivée dans le goulet de Brest. Mais le vrai challenge pour les solitaires sera d’arriver à parcourir les 21 600 milles marins (40 000 kilomètres terriens) de ce tour du monde sans heurter un obstacle, container immergé ou mammifères marins, sachant que ces derniers ont du mal à s’échapper devant les étraves de monstres déboulant sur l’océan parfois à plus de 40 nœuds !

A ce jour, cinq écuries Ultim ont validé leur participation : Actual (Yves Le Blévec), Gitana (Charles Caudrelier), Sodebo (Thomas Coville), Banque Populaire (Armel Le Cleach) et Ultim Sailing (skipper TBC). A leur côté on peut espérer retrouver sur la ligne de départ l’inépuisable Francis Joyon, peut-être le marin le plus expérimenté dans ce genre d’exercice, et le SVR Lazartigue de François Gabart.

Cinq à sept trimarans géants avec à bord autant de marins prestigieux engagés en solitaire dans une course planétaire, cela promet une épopée maritime fantastique que l’on n’imaginait même pas réalisable voici une trentaine d’année au moment de l’apparition des grands multicoques océaniques !

ARKEA ULTIM CHALLENGE - Brest

Suivre les actualités de la course

22.04.2022

ARKEA ULTIM CHALLENGE – Brest : Arkéa devient Partenaire Titre du tour du monde ultime en solitaire organisé par OC Sport Pen Duick

A Brest, le 22 avril 2022 - Arkéa, acteur majeur du sponsoring sportif déjà présent depuis plusieurs années dans la course au large, devient…

En savoir plus

07.12.2021

Le Tour du Monde Ultim en solitaire partira de Brest en 2023

Annoncée officiellement en juillet dernier, la création du Tour du Monde Ultim en solitaire avait concrétisé un rêve vieux de 15 ans de voir…

En savoir plus
ARKEA
Brest Métropole
Région Bretagne
Département du Finistère
AMA